Actualités

Extinction obligatoire des enseignes lumineuses commerciales la nuit

Ce vendredi 16 décembre 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet présentait la feuille de route pour l’efficacité énergétique de la France à l’horizon 2020.
Cette feuille de route comprend 27 mesures concrètes pour accélérer les économies d’énergie. Parmi elles, est prévue l’extinction obligatoire des enseignes lumineuses commerciales de 1h à 6h du matin avec une entrée en vigueur au 1er juillet 2012.

FNE Midi-Pyrénées se réjouit de cette mesure pour plusieurs raisons.
Les conséquences de l’excès d’éclairage artificiel ne se résument pas à la seule privation de l’observation du ciel étoilé , elles sont aussi une source de perturbations pour les écosystèmes et la santé humaine. Ce phénomène représente de plus un gaspillage énergétique considérable .
Samuel Challéat, dans sa thèse sur les impacts sanitaires de la lumière artificielle nocturne, évoque les trois « besoins de nuit » : besoin socioculturel, besoin écologique et besoin sanitaire .
La pollution lumineuse affecte donc la santé humaine tout d’abord en influant notamment sur l’horloge interne de l’Homme (température corporelle, cycle de sommeil,…). Elle déstabilise ensuite le rythme biologique de nombreuses espèces animales dont celui des mammifères, provoquant un déclin de la reproduction, des difficultés à s’alimenter, une vulnérabilité accrue et donc une augmentation de la mortalité. Des conséquences qui s’avèrent une menace pour la biodiversité.
A ce constat s’ajoute le rôle fondamental de la nuit sur la dispersion des pollutions atmosphériques .
Enfin, la fédération FNE Midi-Pyrénées se félicite de la « mise à l’étude d’une extinction obligatoire des éclairages extérieurs et intérieurs des bureaux », une piste complémentaire qui répond elle aussi aux 3 volets économies d’énergie, santé publique et préservation de la biodiversité !

1- Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’éclairage des villes et campagnes de France réclame la production annuelle d’un réacteur nucléaire.
2- Thèse Samuel Challéat « Les impacts sanitaires de la lumière artificielle nocturne – Un état des lieux des connaissances et des hypothèses » Thèse soutenue le 13 octobre 2010 : http://www.geographiedijon.fr/IMG/pdf/THESE_CHALLEAT_Sauver_la_Nuit_POUR_DIFFUSION.pdf
3- Etude « Nighttime photochemistry : nitrate radical destruction by anthropogenic light sources » dans laquelle une équipe de recherche américaine avance que la lumière artificielle nocturne, émise par les éclairages urbains, pourrait avoir comme impact d’amplifier la pollution atmosphérique des villes.
Source photo :www.jourdelanuit.fr

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions