Actualités

Vallée de basse Ariège

Depuis quatre ans les associations écologistes, «Le Chabot» association de protection des rivières Ariégeoises et France Nature Environnement Midi-Pyrénées rejointes par le Comité Ecologiste Ariégeois, ont engagé un véritable bras de fer contre la prolifération des gravières en basse Ariège.

Par son jugement du 19 décembre 2013, le tribunal administratif de Toulouse leur a donné raison en annulant purement et simplement la modification du Schéma Départemental des Carrières d’Ariège prise en 2009 par le Préfet Valette avant son départ.

Mais cinq jours après l’annulation par le Tribunal Administratif de Toulouse du précédent schéma départemental, un nouvel arrêté préfectoral en date du 24 décembre, approuve le nouveau schéma 2013, lequel entérine sans aucune justification les autorisations de 2009.

Les associations ne vont pas en rester là et le bras de fer se poursuit.

La prolifération des gravières alluvionnaires dans la basse vallée d’Ariège met en danger la nappe phréatique et transforment irrémédiablement la plaine alluviale entre Montaut et Saverdun.
Les associations agitent le spectre de la pollution de la nappe phréatique. En effet, les carriers tenus légalement à remblayer 90 ha de la surface exploitée pour rendre le terrain à niveau, le feraient avec des matériaux issus du BTP, que l’on appelle «inertes» mais qui ne le seraient pas tant que cela… Betex, PCB,HAP, arsenic, mercure, zinc… des produits bien identifiés et inoffensifs à faible quantité mais qui sur des dizaines de tonnes pourraient avoir des répercussions irréversibles sur la nappe phréatique d’accompagnement de l’Ariège et par voie de conséquence sur tous ceux qui l’utilisent.

Lire le dossier de presse des associations

Lire les articles de presse sur le sujet sur ariegenews.com et ladepeche.fr :

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions