Actualités

Journée mondiale des zones humides

Aujourd’hui, nous célébrons la journée mondiale des zones humides, l’occasion d’en apprendre plus sur ce milieu. Nous avons demandé à Michèle Jund, coordinatrice du réseau Eau et Zones Humides de Nature Midi-Pyrénées, association membre de FNE Midi-Pyrénées de nous les présenter.


Qu’est-ce qu’une zone humide ?

C’est un milieu à l’interface d’un milieu terrestre et d’un milieu aquatique ce qui signifie qu’il peut être tantôt sec, tantôt mouillé.
Les zones humides se caractérisent par la présence d’une végétation hygrophile.
Il existe différents types de zones humides selon que l’on soit en amont ou en aval du bassin versant.

En amont, les tourbières, véritables château d’eau du bassin versant, captent l’eau des montagnes et la redistribue tout au long de l’année, en soutien d’étiage.
Au milieu du bassin versant, on peut retrouver les prairies humides, recouvertes de joncs, de salicaires ou encore de reines des prés qui jouent un rôle de zone d’expansion en période de crue, un rôle d’éponge.

En aval, les forêts alluviales avec leurs arbres typique : saules, peupliers, frênes ou encore ormes. Cet écosystème fluvial a un rôle important dans l’expansion des crues. Les arbres retiennent le flux d’eau et aident les sédiments à se déposer dans le lit de la rivière. L’eau devient physiquement plus propre et la zone sera plus fertile (comme les fameux limons du Nil). En effet, la biomasse aura tout ce dont elle a besoin pour se développer : eau, nutriments et soleil.

Les zones humides possèdent une biodiversité très spécifique. Peu profondes, elles accueillent volontiers les oiseaux limicoles comme les gravelots, les hérons etc. A l’heure actuelle, ces milieux deviennent également des zones refuges pour la biodiversité commune (cervidés par exemple) menacée par l’urbanisation et l’agriculture.

Pour conclure, les zones humides ont un rôle d’éponge (stockage et redistribution, régulation hydrolique), de filtrage et de réserve de biodiversité patrimoniale.

Pourquoi et par quoi sont menacées les zones humides ?

Les zones humides subissent les impacts de l’urbanisation, notamment des infrastructures routières construites dans les fonds de vallée mais aussi par la pratique agricole qui a tendance à drainer ces milieux pour en faire des zones cultivables.

Depuis le moyen-âge, les zones humides sont soumises aux taxe, à une règlementation particulière notamment sur l’asséchement des marais considérés comme insalubres jusque dans les années 1970.

A partir de ces années-là, les scientifiques ont vu l’intérêt de ces zones humides et leur aménité environnementale.

La vraie menace pour les zones humides serait aussi la Politique Agricole Commune avec notamment la « prime au maïs ». Cette dernière incite les agriculteurs à produire cette céréale et donc à assécher les prairies humides qui ne seraient pourtant pas dénuées d’intérêt pour l’éleveur qui serait assuré d’avoir du foin et des zones de pâture exploitables en décalé dans le temps par rapport à une autre parcelle.


Comment Nature Midi-Pyrénées agit pour les zones humides ?

L’association sensibilise les acteurs sur le terrain à l’intérêt de ces milieux notamment sur les cadeaux que les zones humides nous offrent : la menthe du bord de mare, les libellules se reproduisant ou encore les petites grenouilles qui chantent…

Comment agir en tant que citoyen ?

Nous pouvons, si nous en avons la possibilité, faire une petite mare dans son jardin pour faire découvrir la biodiversité d’une zone humide. L’association Nature Midi-Pyrénées peut vous aider à mieux les connaitre car elles gagnent à être connues !

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions