Actualités

Opération hérisson !

Une enquête participative pour mieux les connaître et les protéger.

Symbole historique du mouvement France Nature Environnement, emblème de son logo, le hérisson d’Europe nous accompagne dans tous nos combats depuis 1968. Protégé depuis 1981, il reste toutefois relativement méconnu. Face à ce constat, FNE 25-90 a lancé en 2018 une vaste opération de recensement dans le Doubs et le Territoire de Belfort pour mieux connaître et mieux protéger ce petit mammifère. Aujourd’hui, cette opération s’étend à tout le territoire français ! C’est l’ensemble de la fédération qui se met au service de son animal totem.

Pourquoi lancer un recensement participatif du hérisson d’Europe ?

Le hérisson bénéficie d’un fort capital de sympathie populaire, mais s’il peut sembler familier, on connaît en réalité bien peu de choses sur lui, sur l’évolution des populations, et en particulier les effets du dérèglement climatique et des activités humaines sur son activité.

Afin d’obtenir un maximum de données, FNE fait appel à toutes les bonnes volontés, partout en France ! Sur les routes, en forêt ou dans le jardin, il n’est pas rare (dans certaines régions du moins) de voir un hérisson, vivant ou mort. Chaque signalement peut fournir des renseignements précieux aux scientifiques. Chacun.e peut ainsi contribuer, à son échelle, à mieux connaître ce petit mammifère, et donc à mieux le protéger.

Comment créer un environnement propice au hérisson ?

Le hérisson est un allié précieux pour qui cultive son jardin, puisqu’il vous débarrassera des limaces, chenilles et autres insectes qui pourraient menacer votre potager. Si vous voulez avoir la chance d’en voir un s’installer dans votre jardin, créez un environnement favorable :

  • N’utilisez pas de produits toxiques tels que les anti-limaces, qui risqueraient de l’empoisonner ;
  • Favorisez son installation en préservant des recoins sauvages dans votre jardin (buisson, tas de feuilles ou de branchages…), en construisant ou en achetant un petit abri en bois ;
  • Mettez à disposition une gamelle d’eau, notamment en période de sécheresse.

Et si un hérisson s’installe bel et bien, laissez-le faire sa vie sans le déranger et prenez soin de vérifier qu’il n’est pas dans les parages avant de déplacer un tas de feuilles ou de débroussailler une parcelle !

Observer le hérisson

Voici quelques conseils pour ne pas déranger et stresser votre ami du jardin :

  • Le hérisson est un animal protégé depuis 1981 et est un animal sauvage. Ainsi, il n’est pas nécessaire de le nourrir régulièrement, au risque de le rendre domestique ! Un petit coup de pouce exceptionnel (notamment au début et à la fin de l’hiver) est envisageable. Vous pouvez lui laisser de l’eau à disposition.
  • Évitez au maximum de manipuler les hérissons. Si une manipulation est nécessaire (hérisson en danger), utilisez autant que possible des gants et vêtements de protection puis lavez-vous les mains.
  • Pour l’observer, utilisez une lumière douce et n’utilisez pas le flash pour le photographier.
  • Évitez les gestes brusques et le bruit.
  • Laissez du temps et de l’espace au hérisson : ne vous éternisez pas trop lors de votre visite et ne le visitez pas trop souvent (une à deux fois par semaine).
  • Si vous voyez le hérisson en plein jour, vérifiez son comportement. S’il vous paraît anormal (aucun mouvement à votre approche, respiration courte, etc.), le hérisson est en danger : donnez-lui de l’eau et à manger (des fruits frais, du poulet cuit ou à défaut des croquettes). Si le hérisson ne semble pas rétabli, appelez un vétérinaire, un centre de soin ou le pôle médiation faune sauvage de l’association Nature en Occitanie.

Comment participer à l’opération de recensement ?

C’est très simple, il vous suffit de 5 minutes : si vous voyez un hérisson, mort ou vif, il vous suffit de le prendre en photo ou en vidéo et de renseigner votre observation ici.

Le hérisson étant un animal nocturne, il n’est pas normal de le croiser pendant la journée. Toutefois, si vous n’êtes pas noctambule, des indices peuvent vous permettre de détecter sa présence : empreintes, crottes, nids… Pour en savoir plus sur le hérisson et apprendre à identifier ces indices, rendez-vous sur le site de FNE 25-90 !

Attention : le Hérisson d’Europe est une espèce protégée, qui bénéficie d’un statut de protection réglementé. Sont interdits par la loi : la destruction ou l’enlèvement des nids, la mutilation, la destruction, la capture, le transport, la détention, la vente ou l’achat (sauf spécimen légalement détenu) de l’animal (article L. 411-1 du code de l’environnement).

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions