Actualités

Le Comité Ecologique Ariégeois (CEA) en action en 2020

Le Comité Ecologique Ariégeois

Le Comité Ecologique Ariégeois est une association « d’intérêt général » à but non lucratif, situé à Pailhès (09). Elle est constituée de membres adhérents motivés par la protection et la sauvegarde des espèces et des espaces.

 L’association a un rôle de lanceur d’alerte qui s’exerce dans le sens de l’intérêt général et pour le respect d’un environnement préservé. En conséquence, elle assure au profit de ses membres et du public, une mission d’information, de formation et de résistance aux menaces écologiques dans le département.

Les thèmes d’actions sont variés : carrières et gravières, ScoT et PLU, enquêtes d’utilité publique, stations d’épuration, ours, chasse, pollutions industrielles, extensions abusives d’aménagements en zone de montagnes, circuits de sports motorisés, zones d’activités tentaculaires, dépôts de déchets sauvages…

Découvrons ensemble l’un des actions phares du CEA effectuée en 2020…

Restauration de la biodiversité des zones humides, gestion des cours d’eau : Réintroduction des castors en Ariège.

Présent chez nous jusqu’au 16ème siècle, le castor est très peu connu. Les très nombreux documents scientifiques montrent qu’il peut être un allié de poids pour nous aider. Par ses barrages il diminue et étale massivement les pics de crue et augmente les débits d’étiage. Il y retient les matières en suspension et les pesticides qu’elles transportent. Dans les sédiments des barrages les pesticides et nitrates sont dégradés. La remonté du lit des ruisseaux réalimente les nappes alluviales et compense l’incision du lit.

Depuis 12 millions d’années il orchestre la vie des cours d’eau en entretenant une mosaïque mouvante de nombreux petits milieux très variés, sans cesse renouvelés. Là où il est présent la biodiversité « explose ». De nombreuses espèces rares retrouvent grâce à lui les milieux qui leur conviennent. En exterminant le castor pour sa fourrure et la viande, les humains ont privé les milieux aquatiques de cette espèce clé de voûte, ingénieur d’écosystème infatigable et expérimenté. En plus il travaille gratuitement !

Le Comité Écologique (CEA) et d’autres associations constatent et déplorent la dégradation des zones humides et de la biodiversité liée aux cours d’eau ainsi que les problèmes croissants des crues, d’étiages et des pollutions chimique (pesticides et nitrates). Depuis deux ans nous proposons et travaillons sur un projet de réintroduction du castor sur des cours d’eau en Ariège avec le but de permettre la recolonisation du bassin amont de la Garonne. Pour ce faire, les bénévoles du Comité Ecologique Ariégeois et partenaires associatifs tels que que APRA le Chabot travaille ensembles.

Ce projet d’utiliser une espèce comme un outil de la biodiversité est novateur pour la France mais déjà en cours en Europe et ailleurs. Pour notre association, déjà débordées par plein d’autre sujets, ce dossier est un peu lourd à mener et avance du coup lentement. Nous souhaitons associer à cette action le plus de personnes possibles, compétentes ou non.

Quelles sont les perspectives 2021 par rapport à cette action ?

C’est un projet au long cours qui nécessite de la concertation territoriale et une volonté multi-acteurs. Un grand projet pour une association entièrement bénévole, qui a déjà commencé les prises de contacts, mais qui demande des moyens financiers et humains supérieurs pour pouvoir aller plus loin. Afin de soutenir le CEA, FNE Midi-Pyrénées envisage un appui à formaliser.

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions