Communiqués / Avis

Le projet photovoltaïque Voltalia dit « La Fumade » : c’est l’Enfumade !

Réponse à la brochure promotionnelle de Voltalia distribuée en janvier 2022.

Le 12 mars 2022, par le collectif de réflexion citoyenne sur le photovoltaïque du causse Comtal.

Introduction

Aparté sur le projet JP Energie « prêt à abandonner »
Voltalia, une communication au service de la finance verte.
Le Com(p)t(abl)e Paul de La Panouse dans la panade

  1. L’agrivoltaïsme : une aggravation des difficultés du monde agricole (p.8)
    La coordination rurale fataliste et opportuniste
    Pour une agriculture paysanne
    Contre l’agrivoltaïsme : l’agroforesterie
    Les Chambres d’Agriculture de l’Aveyron, du Gers et de l’Hérault contre l’agrivoltaïsme
  2. L’atteinte au paysage (p.15)
  3. Au sujet de la biodiversité (p.17)
    Focus sur Pierre Lapeyre, éleveur et représentant du syndicat la Coordination rurale à la CDOA

    Le Causse Comtal, réservoir majeur de biodiversité
    Les pelouses calcicoles
    Les invertébrés

    Les espèces menacées d’oiseaux dîtes patrimoniales
    Le Touroulis.

    Le Sénéçon de Rodez : au moins 56 stations du Séneçon sur le projet Voltalia.
    La Sabline des Chaumes (douteuse ou controversée)

    La MISAP-Mission Inter-Services Aménagement et Paysage de l’Aveyron
  4. L’arnaque à la création d’emplois (p.33)
  5. Conclusion provisoire (p.34)

Que Voltalia/Mulliez aille se rhabiller en vert chez Décathlon et Kiabi et prenne garde que les dolmens du Causse Comtal ne soient pas la tombe de l’agrivoltaïsme !

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions