Actualités

Retour sur l’Assemblée Générale de FNE Midi-Pyrénées du samedi 26 mars 2022

L’Assemblée Générale s’est déroulée dans nos locaux, à la Maison Régionale de l’environnement. Elle a réuni 45 participant·e·s parmi lesquel·le·s étaient présent·e·s 10 salarié·e·s de l’équipe.

Matinée

Après l’accueil des participant·e·s puis l’adoption à l’unanimité de l’ordre du jour, l’AG a débuté à 9h45 avec un débat visant à identifier nos thématiques prioritaires de travail pour l’année 2022. Les représentant·e·s des associations membres ont pu présenter une thématique qui leur semblait prioritaire ; la liste qui en a résulté a fait l’objet d’un vote afin de désigner les 4 thématiques qui feraient l’objet d’ateliers l’après-midi. La diversité et le nombre des sujets proposés, certains particulièrement liés à l’actualité (PCAET de Toulouse Métropole, guerre en Ukraine, la ressource en eau, la stratégie des aires protégées), rendent compte de la richesse des combats et actions menés dans l’ancien territoire Midi-Pyrénées par les Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement.

Les 4 thématiques ayant recueilli le plus grand nombre de votes sont :

  • l’artificialisation des sols
  • la sobriété
  • le travail avec les acteurs économiques
  • la biodiversité — avec un focus sur les espèces en danger

À 11h ont débuté la présentation et l’adoption après débat des différents rapports soumis en amont aux votes des participant·e·s : présentation et adoption du Procès Verbal de l’AG précédente qui a eu lieu le 18 juin 2021, puis présentation du bilan d’activité et du rapport moral 2021 par la Présidente Cécile Argentin.

S’est ensuite tenu un tour de présentation de l’équipe salariée ainsi que des volontaires en service civique nous résumant les thématiques sur lesquelles ils travaillent et les actions menées par chacune et chacun.

Maryse Arditi, de FNE Languedoc-Roussillon, a pris la parole notamment pour réagir quant aux différences de composition de l’équipe et d’ancienneté des deux structures. Madame Arditi a également détaillé leur spécificité géographique (littoral) ainsi que les sujets (réseau déchets, réseau eau et dans une moindre mesure, réseau de transports) les plus fortement traités par FNE LR. Le projet de fusion entre nos deux structures, qui ne s’est pas encore concrétisé, a été évoqué. Dans ce cadre, il a été rappelé l’existence de la convention passée entre FNE LR et FNE MP en 2021, la nécessité de la respecter et de travailler de concert sur certains sujets quand cela est possible.

Le rapport moral a été présenté par Cécile Argentin, rappelant que la fédération dénombre 106 associations affiliées. Elle a par ailleurs pu ré-affirmer l’opposition de FNE Midi-Pyrénées au Contrat d’Engagement Républicain, et rappelle que cette nouvelle obligation aux associations de respecter un contrat soit disant pré-établi avec l’État et très flou quant au cadre, a fait l’objet d’un recours porté devant le Conseil d’État par FNE national, FNE MP et d’autres fédérations territoriales. La Présidente a aussi formulé le besoin de se coordonner au niveau national pour éventuellement boycotter les commissions de consultations en guise de protestation si nécessaire. Elle a également rappelé le possible téléchargement de la publication par FNE MP de la BD sur la naissance des réseaux hydrographiques et de l’intérêt de la faire connaître aux écoles et diverses structures dans nos territoires.

Le sujet du mépris des corps intermédiaires dans l’épisode de la Convention Citoyenne pour le Climat, et plus globalement dans les actions du gouvernement, a été soulevé par Cécile Claveirole, membre du Conseil d’Administration de FNE national.

« Nous n’avons pas constaté de régression dans les atteintes à l’environnement en 2021, ni de changement de cap laissant espérer une inversion de la tendance. Ce n’est pas seulement regrettable, c’est irresponsable ! » – Cécile Argentin

Ce rapport moral a été adopté à l’unanimité.

Jean-Paul Dugoujon, Trésorier de FNE MP, a présenté le bilan financier 2021 de l’association, à l’équilibre pour cette année 2021. Madame Delrieu, Commissaire aux Comptes, a poursuivi avec la présentation de ses rapports sur les comptes annuels et les conventions. Ces deux derniers exposés se sont conclus par une adoption à l’unanimité, de même que le montant des cotisations par collège (le tarif diffère selon que l’on est une fédération, une Association de Protection la Nature et de l’Environnement (APNE), une association généraliste ou un particulier), décidé de manière provisoire pour l’année 2023.

À 12h15, l’assemblée a procédé à la présentation des candidatures au Conseil d’Administration, puis à l’élection.

Enfin, à 13h45 s’est tenue la première réunion du CA renouvelé pour mener l’élection des membres du Bureau.

Après-midi

Après la pause méridienne, la salle José Cambou a été inaugurée avec une prise de parole de M. Didier Pacaud et de M. Thierry de Noblens (à nouveau élus au Conseil d’administration) qui ont côtoyé José Cambou pendant de longues années. Ils ont tous les deux témoigné de leur amitié et de leur admiration pour José tant par sa rigueur que son implication déterminante dans le mouvement FNE.

L’après-midi a été consacrée à trois ateliers portant sur certains des thèmes votés le matin : artificialisation des sols, travail avec les acteurs économiques, et sobriété. L’objectif à terme sera de poursuivre la réflexion et de dégager des positionnements de FNE MP et de produire divers outils sur ces sujets.

Un grand merci à toutes les personnes qui sont venues (parfois de loin) et se sont pleinement mobilisées pour faire de cette Assemblée Générale une réussite !

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions