Publication

Défense du vivant, le mouvement FNE dans le Tarn

Les associations du mouvement FNE et amies dans le Tarn étaient présentes ce dimanche 5 juin 2022 à Biocybèle pour échanger sur leurs actions de défense du vivant. Ce sont 13 associations qui composent le mouvement et dix d’entre elles sont membres de la fédération départementale de l’UPNET. L’espace d’une après-midi nous sommes revenus sur les nombreux combats actuels et passés menés par ces associations.

Saint-Sulpice Active et Citoyenne se bat pour protéger des terres agricoles et des habitats d’espèces protégées sur la commune du même nom à l’ouest du Tarn. TERRA 2 est un projet d’entrepôt logistique de 70 000 m2 prévu sur une zone abritant aujourd’hui 111 espèces protégées. Les habitant.es organisé.es en associations ne se sont pas laissé.es faire, et ont su trouver l’aide d’un naturaliste qui a inventorié une haie abritant un couple d’Elanion Blanc directement situé sous le projet d’entrepôt. Ce petit rapace est devenu le symbole de la lutte contre TERRA 2. A force de mobilisation, médiatisation, épluchage de dossier, contre-proposition et avec l’aide juridique de FNE Midi-Pyrénées, Saint-Sulpice Active et Citoyenne a réussi à obtenir la suspension des travaux de l’entrepôt. Une victoire pour le collectif qui reste vigilant.

Visuel de l’emprise de l’entrepôt Terra 2 par le collectif Stop Terra 2.

Stop Mines 81 se bat contre un projet de mines de tungstène à Fontrieux dans l’est du Tarn. Depuis 2019 des habitant.es des environs de Brassac s’organisent en association pour alerter sur les dangers que représenterait cette mine pour la vie humaine et celle des autres animaux. Le projet de mine aurait une emprise de 4km2 et pourrait s’étendre ensuite sur 12km2. L’intérêt avancé par les porteurs de projets et certains élu.es locaux serait “stratégique”, ce minerai très intéressant pour l’usinage serait utilisé ensuite pour l’industrie de l’aéronautique et de l’armement. Ces enjeux stratégiques n’ayant pas convaincu l’association locale, cette dernière s’est démenée pour mobiliser, comprendre et porter à la connaissance de tous.tes les impacts désastreux d’une telle mine sur leur environnement. Suite à la production d’un rapport par l’ONG Systext mandatée par la commune, les décideurs locaux réalisent les dangers de ce projet et rétractent leurs soutiens. Cependant Stop Mines 81 reste vigilante et ne baisse pas la garde : le jeudi 28 avril après des mois de silence le sujet revient sur la table et c’est le Sénateur du Tarn Philippe Folliot qui reproche publiquement à l’État de ne pas donner de moyens pour l’extraction de tungstène dans le Tarn.

Source Stop Mines 81
Source Stop Mines 81

En compagnie de Ben Lefetey, du Collectif Testet association adhérente à l’UPNET nous sommes revenus sur la longue lutte pour la Sauvegarde de la zone humide du Testet et contre le projet de barrage à Sivens. Ce fut l’occasion de rappeler que toutes les méthodes sont bonnes pour stopper les projets inutiles et écocidaires. L’importance du collectif, de l’échange d’informations, des manifestations, de l’organisation en association, des recours juridiques, de la ZAD, de la médiatisation. Cette lutte aujourd’hui victorieuse est passée par tous les canaux pour protéger les êtres vivants de la vallée du Tescou. Aussi nous n’oublierons pas que l’État est capable de mentir et de tuer pour défendre ses projets et que notre meilleure défense c’est le collectif. Aujourd’hui nos associations restent vigilantes au retour du projet d’une grosse réserve d’eau pour l’irrigation en amont du Tescou à Sivens, qui comme pour tout projet du style, peut ressortir 5 ou 10 ans plus tard sous une nouvelle forme “innovante et écologique”.

Grâce à ces temps d’échange et de partage nous ressortons plus fort.es. Ce fut l’occasion de rencontrer un nouveau collectif tarnais qui se monte contre un projet d’extension de l’usine d’enrobé à Montredon Labessonié.

Dans le Tarn comme ailleurs ce ne sont pas les projets néfastes qui manquent. Aujourd’hui c’est aux associations et aux collectifs de jouer les gardes fous pour nous protéger des menaces. A travers son organisation en fédération FNE Midi-Pyrénées et l’UPNET dans le Tarn tentent de créer des liens entre toustes pour gagner nos luttes et imposer un monde vivable.

Par nos échanges, nos actions et nos lectures comme celle sur le Green Washing pour dépolluer le débat public nous restons vigilant.es. Pour rejoindre nos assos locales sur le terrain ou notre fédération contactez-nous.

Face à l'urgence écologique, aidez-nous à agir en toute indépendance.
Votre contribution donne droit à une réduction fiscale de 66% du montant du don.

Soutenez nos actions