STOP à la chasse au Grand Tétras dans les Pyrénées

(c)

Le Grand Tétras ou Grand Coq de bruyère est un magnifique oiseau qui peuple encore quelques-uns de nos massifs montagneux

Cependant la régression des populations de Grand Tétras en France est très importante notamment depuis les années 1960.

Dans les Vosges, la  baisse des effectifs est de plus de 90 %, dans le Jura d’au moins 50%, dans le Massif Central survit à grand peine une population relictuelle d’une trentaine d’individus issus d’une réintroduction pourtant massive et dans les Alpes le Grand Tétras a disparu aux environs de l’année 2000.

Dans les Pyrénées, la très forte diminution du nombre de coqs chanteurs depuis 1960 est attestée par la Stratégie nationale d’actions en faveur du Grand Tétras et les différents bilans démographiques de l’Observatoire des Galliformes de Montagne : elle est de 75 %.

La situation est passée de “problématique” à “très inquiétante” surtout du fait de la destruction de centaines de places de chant à l’occasion d’aménagements divers (Créations et extensions de stations de ski, routes forestières ou pastorales, etc.), mais aussi des excès de la chasse et du braconnage dans les décennies précédentes.

Les facteurs de déclin de ce galliforme sont nombreux, qu’ils soient liés à l’action directe de l’homme ou non. Force est de constater par ailleurs que les mesures en faveur du Grand Tétras déjà entreprises sur le versant nord pyrénéen ces dernières années, de manière ponctuelle souvent, n’ont pas donné de résultats probants susceptibles d’inverser la tendance.

Pourtant, dans ce massif, l’espèce est encore chassée tous les ans.

Pour cette raison, depuis 2008, les associations de protection de la nature des Pyrénées ont attaqué tous les arrêtés autorisant la chasse de cette espèce et pas moins de 49 jugements  leur donnent désormais raison. L’État a même été condamné  deux fois pour faute par le tribunal administratif de Pau pour avoir bafoué depuis de nombreuses années les décisions de la justice administrative en ce qui concerne le département  des Hautes-Pyrénées.

La situation juridique est à ce jour parfaitement claire : depuis sa décision du 21 novembre 2018, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction française, considère qu’il est tout à fait illégal de chasser un seul Grand Tétras compte tenu de son état de conservation défavorable.

Or les Préfets concernés et la ministre de la Transition écologique et solidaire continuent à autoriser la chasse de cette espèce en méprisant totalement les décisions des tribunaux.

Cette situation est absolument révoltante.

C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui à Madame la Ministre de la Transition écologique et solidaire l’arrêt de la chasse au Grand Tétras dans les Pyrénées dès cet automne.

signataires
Lettre envoyée au ministère
Liste des signataires

Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre signature, envoyé par info@civist.com

Informations relatives à la protection des données personnelles – Politique de confidentialité

Les informations renseignées pour participer à la pétition constituent des données à caractère personnel et font l’objet d’un traitement informatique par France Nature Environnement Midi-Pyrénées, destiné à enregistrer les signatures pour cette action en ligne.

France Nature Environnement Midi-Pyrénées reste le destinataire exclusif de ces informations, qui ne seront pas vendues, louées ou échangées avec des tiers à des fins publicitaires ou promotionnelle. Cependant, si vous en faites expressément la demande, votre adresse e-mail sera utilisée ultérieurement afin de vous informer des mises à jour de la pétition. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en suivant les instructions indiquées dans ces e-mails.

Après avoir soumis vos coordonnées, vous recevrez un e-mail de confirmation. Vous devrez cliquer sur le lien fourni pour valider votre action. Dans le cas contraire, après un certain délai vos informations seront supprimées.

France Nature Environnement Midi-Pyrénées s’engage à prendre toutes les mesures de précaution nécessaires afin de protéger ces informations, d’en préserver l’intégrité et notamment d’empêcher qu’elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers non autorisés. Pour ce faire, ces informations personnelles sont enregistrées dans des zones sécurisées et inaccessibles au public. Elles seront conservées uniquement le temps de la période nécessaire pour mener à bien cette action, à des fins de preuve pour être ensuite détruites.

En validant votre action, vous nous donnez explicitement l’autorisation de communiquer certaines de vos informations aux décideurs politiques et aux médias. En effet, votre nom et code postal sont considérés comme des informations publiques. Ainsi, par exemple, nous pouvons transmettre l’ensemble des signatures à des décideurs politiques, aux cibles des actions et à la presse. Votre adresse e-mail ne pourra être éventuellement transmises qu’à la cible de l’action, comme faisant partie des informations de pétition, ce qui est la pratique standard.

Certaines de vos informations peuvent aussi être accessibles aux administrateurs de la base de données, dans le seul but de nous aider dans notre action et notre travail. Ces personnes ne divulgueront pas vos informations et ne les utiliseront que dans les buts cités ci-dessus et selon nos instructions.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification aux données personnelles qui vous concernent, ainsi qu’un droit d’opposition pour motif légitime. Pour exercer ces droits, vous devez envoyer un courriel à contact@fne-midipyrenees.fr, en indiquant votre nom, prénom, code postal et adresse électronique ainsi que le nom de la pétition. Conformément à la réglementation, la demande doit être signée et accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité portant votre signature et préciser l’adresse à laquelle doit parvenir la réponse. Une réponse sera adressée dans un délai maximum de deux mois suivant la réception de la demande.

Enfin, vous disposez du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Commentaires (315)

315 replies on “Pétition · STOP à la chasse au Grand Tétras dans les Pyrénées”

Toute vie est précieuse, le droit de tuer devrait être strictement interdit.
La nature n’a pas besoin de nos petites têtes “mal pensantes” pour trouver un équilibre. Il suffit de la laisser faire.

Bonjour Martine B,
Ma” petite tête mal pensante” (?) a cependant conservé quelques neurones qui me permettent encore de marcher dans nos montagnes et de constater, à l’instar des Bacqué, Dumont, GG31, Prevost etc…, le désastre écologique qu’ont induit des ” grosses têtes bien pensantes” en y introduisant des cervidés.
Ne pas confondre “sensibilité” raisonnée (dont j’ose me targuer) avec “sensiblerie” ignorante…
Albert

Bonjour Albert, bonjour tout le monde,
Mais tu n’as pas compris Albert, nous parlons là de la protection du grand tétras…
Je ne doute pas de la qualité des quelques neurones qu’il te reste mais ton commentaire est hors sujet, désolé.
Je trouve que ton agressivité envers Martine en dit long sur ta sensibilité, fût-elle raisonnée. Elle vit un peu chez les bisounours Martine, mais de là à la traiter d’ignorante…
Quant au plaisir que tu éprouves à dégommer les cervidés, (moyennant bien sûr, ta participation à la régulation du biotope montagnard), je te propose de réfléchir avec tes quelques neurones, à la proposition suivante :

De grosses têtes bien pensantes ont répandu des milliards de sacs plastiques dans les océans, désastre écologique !!! Une seule solution : Dégommons les sacs plastiques !

Bonsoir Hervé,
A mon tour d’être désolé, Hervé, car je dois avoir encore moins de neurones restants que je croyais…. Loin de vouloir manifester une agressivité quelconque envers Martine, je voulais seulement souligner l’ignorance qui affecte une immense majorité de nos semblables quant à la cause essentielle du déclin du Grand Tétras ( et de notre faune de montagne traditionnelle en général) indubitablement liée, pour moi, à la surabondance dramatique des cervidés dans nos hautes vallées.
Cela me semble bien moins hors sujet que ton histoire de sacs plastiques …! Sans rancune. Albert

Après avoir lu les divers commentaires des pro et anti-pétition, j’avoue me ranger plutôt du côté des anti – d’autant que j’ai consulté avec un grand intérêt la suggestion de Zorro du 28/08 qui donne un lien sur le problème d’Haida Gwaii et dont je recommande vivement la lecture.
Quoiqu’en pense Mr De Noblens dont les propos me semblent contradictoires, voire incohérents, puisque, entre autres, il semble dénier la surabondance des cervidés dans nos vallées et qu’il dit par ailleurs que la solution pourrait passer par l’introduction du loup ( ! ) et donc la reconnaître de facto, l’état de conservation de la biodiversité de l’archipel d’Haida Gwaii, bien que géographiquement très éloigné de nos Pyrénées´pourrait être la préfiguration de ce qui nous attend…
Aux mêmes causes les mêmes effets…
Mesdames et Messieurs de FNE arrêtez donc de tirer sur le pianiste et de jouer à Don Quichotte qui livrait combat à des moulins à vent !
Déplorant comme vous le déclin démographique du Grand Tétras mais aussi celui de notre faune de montagne en général dont vous semblez oublier en partie l’existence, pourquoi n’intervenez pas plutôt auprès des organismes qui DEVRAIENT être des acteurs majeurs dans ce domaine :
– la Fédération des Chasseurs en les incitant à augmenter les prélèvements de cervidés qui semblent rester très insuffisants
– l’ONF qui, pour pouvoir louer ( à prix exorbitants ) ses terrains domaniaux à de riches chasseurs, souhaite avoir beaucoup de cervidés pour allécher le client et laisse paradoxalement mourir nos forêts et ses hôtes sous la dent du roi de la forêt.

Cervantès

Retraité depuis de nombreuses années du métier de guide de haute montagne,je m’autorise a penser que cette activité m’a confié une certaine connaissance de la faune et de la flore que j’ai côtoyé de tres près.
Non chasseur, je découvre votre pétition demandant l’arrêt de la chasse au grand Tétras et les commentaires y afférent.Je dois dire que je rejoins entièrement l’avis des Bacqué,Zoro,GG31 Dumont et Prévost a l’encontre de celui de Mr Noblens qui malgré ses 20 ans d’intérêt sur le sujet semble comporter de nombreuses erreurs ,voire de reconnaissance sur l’habitat du tétras dans nos montagnes.Il parfait évident que la prolifération des cervidés qui circulent sur la même strate que le Tétras se trouvent en concurrence sur le plan alimentaire,et l’on voit bien la disparition des myrtillers et autres baies si nécessaires a la survie des Tétras.
De plus cette chasse extrêmement difficile ne concerne que les coqs mâles et lorsque l’on sait qu’un seul cocq peut couvrir toutes les femelles présentes sur le lieu, et au vu de la quantité dérisoire des prélèvements je ne pense pas que les chasseurs soient les responsables de ce désastre que je déplore bien évidemment.
On parle trop peu des dégâts certains qu’occasionnent les cervidés sur les nichées au printemps par piétinements et par la suite, de la concurrence alimentaire qu’ils font peser sur les Coqs.Je ne parle pas de maladies(lime)qu’ils transmettent par leurs parasites(tiques).
En conclusion je ne signerai pas cette pétition car le coupable n’étant pas identifié, il est trop facile de condamner le vilain chasseur et de le donner en pâture a la vaindicte publique et de donner l’absolution a celui qui en est sans doutes le principal coupable:les cervidés.
Eux n’étant pas autochtones,mais issus d’un repeuplement imbecile et irresponsable, demandons plutôt aux chasseurs d’aider a leur régulation, pour le plus grand bonheur du grand Tétras et …des chasseurs,des skieurs et des forestiers et de tous les amoureux de nos belles montagnes sans ours, sans loups et avec nos moutons et leurs éleveurs… Vieux guide.

Un État qui ne respecte pas ses lois est un État indigne.
Faites cesser le massacre scandaleux des espèces animales et du grand Tétras par les chasseurs.

Il est plus que temps d’arrêter cette chasse qui, comme les autres, est inutile surtout concernant un animal dont les effectifs sont en déclin fort. Il faudrait que nos politiques est un peu de bon sens et de courage. …..

Il est plus que temps d’arrêter tout ça, surtout à l’heure actuelle en ces temps de crise écologique, on bouleverse tout l’environnement ! Y’en a plus que marre !!!

Le grand tetras est un oiseau symbole, une richesse naturelle inestimable menacée. L’idée de le chasser est indigne, le devoir de le protéger revient aux autorités. Quelle société se satisfait de la destruction sans règle et sans limite ?

Il est grand temps que les choses changent pour la liberté et la vie des animaux. Qui sont ces gens qui décident de la vie et de la mort des animaux, aujourd’hui, le grand tétras, pour satisfaire les chasseurs , et surtout pour des intérêts électoralistes.

La chasse comme un jeu tuer des animaux pour se faire plaisir les mettre dans des congélateur et ne pas les manger la honte les chasseurs faites vos courses au supermarché

Le grand tétra est protégé dans l’Europe entière …sauf en France.
Cet oiseaux est immangeable, on le tire uniquement pour le tuer, on appelle ca “la chasse au trophée”
Faut il éradiquer dans les Pyrénées un oiseaux si beau pour faire plaisir aux chasseurs?
Non, pour moi, non, il fazut le protéger
B Busset

Si telle est la situation concernant l’excès très préjudiciable des cervidés pourquoi ne pas en parler et penser à réintroduire le loup qui est leur meilleur prédateur ?

Chers Amis,

Je tiens tout d’abord à préciser que je fais partie des opposants à la chasse et que je dénonce régulièrement bon nombre de pratiques.

Toutefois , et exceptionnellement, je rejoins les propos de ZORRO , BACQUE et GG31 qui semblent avoir une parfaite connaissance du sujet.

De part mon métier de Vétérinaire passionné par la faune de montagne, je connais parfaitement la problématique de la diminution de la population de Grand Tétras dans les Pyrénées (je m’intéresse au sujet depuis de nombreuses années).
Parcourant très régulièrement la montagne en toutes saisons , je ne peux que confirmer les propos de GG 31, BACQUE et ZORRO.

La surabondance de cervidés est DRAMATIQUE sur le plan de la Biodiversité et leur introduction dans le piémont pyrénéen dans les années 50-60 est regrettable.

Alors cette fois , je ne signerai pas cette pétition car je pense que l’on se trompe d’ennemi…!!!
Je peux vous assurer que les véritables ennemis du Grand Tétras sont bien les Cervidés introduits à tort dans nos montagnes !

Et, cette fois ci ,pour une fois , c’est sur eux qu’il faut tirer et pas sur les Chasseurs de Montagne lesquels sont très majoritairement respectueux de leur biotope.

Il ne faut surtout pas perdre de vue que les cervidés sont nocifs pour un très grand nombre d’espèces animales mais aussi végétales .

L’éradication ces cervidés en zone de montagne est à l’évidence nécessaire et urgente car elle permettra de SAUVER DE NOMBREUSES ESPECES ANIMALES MAIS AUSSI VEGETALES.
Je suis à votre disposition pour échanger sur ce sujet qui me passionne ,

Cordialement,

Bonjour M. De Noblens,

La lecture de votre réponse aux propos de M. BACQUE et à ceux de Zorro me semble incomplète et inexacte sur un certain nombre de points et, en tant que défenseur de la Nature et de la Biodiversité, je me permets de vous donner mon avis:
Il y a INDISCUTABLEMENT surpopulation de cervidés dans nos montagnes :
DE NOMBREUX EXPERTS L’AFFIRMENT!!!
Mais puisque vous semblez en douter , je vous invite à conduire de nuit sur des routes de montagne ou pistes forestière pour en être convaincu . Vous risquez d’être surpris du résultat !
Deuxième élément de preuve : le biotope des zones à Grand Tétras et plus généralement des forêts situées entre 1300 mètres et 2000 mètres d’altitude à considérablement changé aux cours des 60 dernières années .
Des zones autrefois impraticables du fait de leur densité végétale sont aujourd’hui très facilement accessibles à pied.
Là aussi , je vous invite à vous rendre en forêt pour vous en rendre compte : il vous sera alors impossible de nier l’évidence !!!!
Je regrette de ne pas avoir fait de photos de certaines zones boisées dans les années 70-80 : cela aurait coupé court à toutes discussions qui , je l’espère , ne seront pas stériles…???

De ce fait, et à l’évidence, l’apport en nourriture a été réduit de manière significative (framboises , myrtilles , insectes etc…)

De plus le biotope n’apporte plus une protection suffisante contre les prédateurs dont le nombre n’a certainement pas diminué…

De plus, les couvées sont également sujettes aux déplacements nocturnes des cervidés et nombre d’entre elles sont détruites chaque printemps…

-Vous évoquez les nuisances liées au sangliers (et elles sont réelles) mais je me permets de vous informer que les populations de sangliers sont très faibles dans nos montagnes pyrénéennes (du moins dans les “zones à coqs”) et qu’elles n’ont pas augmenté contrairement à ce qui se passe dans les zones de plaine.
L’impact du sanglier sur les populations de Grands Tétras est , à mon sens minime, et surtout , n’a pas augmenté au cours des dernières décennies.

-Concernant les stations de ski , elles empiètent de moins de 1% sur les surfaces boisées des Pyrénées françaises et il en a toujours été ainsi (les rares extensions de domaines skiables se font au dessus des zones boisées).
Les Stations de Ski ne sont donc pas responsables de l’effondrement des populations de Grands Tétras que nous déplorons tous .

En tant que défenseur du Grand Tétras et de la Nature en général , je suis persuadé que l’introduction de cervidés dans les Pyrénées dans les années 1950-1960 est une véritable CATASTROPHE ECOLOGIQUE pour la biodiversité en général (car de nombreuses espèces sont impactées) et en particulier pour le Grand tétras.
La Nature est bien faite : chaque espèce a sa place dans la Nature mais l’introduction de nouvelles espèces dans un biotope se fait inévitablement au détriment d’autres espèces endémiques .
Preuve en est : c’est à partir des années 60 que la population de Grands Tétras a commencé à décliner dans les Pyrénées….CQFD

L’éradication d’une espèce introduite dans une zone déterminée se justifie si elle permet d’éviter la disparition d’espèces endémiques.

J’espère que ces quelques lignes ouvriront la voie à de nouvelles réflexions.

Très sincèrement ,

GG31

Bonjour à chaque être humain,
L’être humain est créé pour protéger la Nature.
L’être humain est survit, car la Nature est en péril.
Soyons chacune et chacun responsables de nos actes de chaque jour.
Merci à celles et ceux, qui agissent et agiront dans ce sens.
La Nature vous sourira !

Lorsque nous ne verrons plus d’oiseaux (et d’animaux sauvages) autrement que sur papier glacé, que nous restera-t-il d’authentique dans ce monde inhumain, incapable d’apprécier et de respecter ce que la nature lui a offert de plus beau?

Lorsque nous ne verrons plus les oiseaux (et les animaux sauvages) que sur du papier glacé, que nous restera-t-il d’authentique dans ce monde inhumain?
Au nom de la VIE, stop aux massacres scandaleux!

“Les études scientifiques disponibles montrent que nos prélèvements ne sont pas responsables du déclin observé”. Tel est l’argument avancé par les opposants à l’arrêt de cette chasse. Et c’est tout à fait vrai : les prélèvements en question ne sont effectivement pas responsables du déclin observé mais bien CO-responsables de ce déclin, avec bien d’autres facteurs : fréquentation croissante de la montagne (en hiver notamment) (ski de rando, raquettes…), gestion forestière perfectible à certains endroits etc.
Nul besoin d’être titulaire d’un Master en biologie de la conservation pour comprendre qu’un Grand Tétras mort (quelle que soit la cause de son décès…) se retrouve dans l’impossibilité de concourir au maintien des effectifs de son espèce. Un peu de bon sens suffit. Et, contrairement aux autres facteurs de mortalité, celui-ci s’avère être parfaitement intentionnel donc évitable… en théorie.
Cette chasse est, aujourd’hui, un luxe déplacé dont il convient de se passer. Quitte à l’autoriser à nouveau lorsque les effectifs se seront reconstitués jusqu’à un seuil le permettant, pourquoi pas ? Le problème ce n’est pas la chasse, mais bien la chasse d’une espèce en déclin. Je ne signerai pas une pétition pour interdire la chasse au chevreuil ou au sanglier… Question de discernement.

Bonjour G Pottier,
En phase avec vos propos, le vieux montagnard que je suis a cependant qq remarques à apporter : le biotope de ma commune de résidence doit abriter quelques 150 à 200 Tétras. Si mon information est exacte un seul coq ( seul le mâle est autorisé) a été prélevé par la chasse en 5 ans.
Du haut de mes 77 ans je puis AFFIRMER que son biotope a été dégradé de façon extraordinaire par la surpopulation en cervidés : abroutissement à l’extrême de la couche arbustive basse du sous-bois, quasi-disparition de la myrtille et de la framboise( qui étaient des éléments majeurs de sa nourriture estivale) avec prolifération du rhododendron qui n’est pas un bon obstacle contre la prédation.
Et je trouverais beaucoup plus judicieux, si l’on veut sauver notre oiseau emblématique, que l’on fasse une pétition pour inciter les chasseurs à prélever beaucoup plus de cervidés….! Ce serait, pour moi, la seule solution. mais il me paraît à peu près certain que l’image sociétale du gentil Bambi, de la douce biche et du cerf majestueux amènerait une levée de boucliers si on décidait d’en abattre un plus grand nombre.
Insoluble ? A moins de jouer sur la fibre sanitaire : émergence des maladies de Lyme indubitablement liées â la prolifération phénoménale des tiques qui ont trouvé sur les cervidés une véritable manne nourricière leur permettant de boucler leurs 3 stades de développement et de permettre aux femelles adultes de devenir pondeuses (de milliers d’oeufs).
J P Bacqué

Réponse à Monsieur Bacqué et accessoirement à Monsieur Dumont (29 aout) et … Zorro (28 aout)
Je vois que vous insistez lourdement, Monsieur Bacqué, je vais donc essayer de calmer votre angoisse de voir proliférer les ongulés sauvages.
Premièrement : Etes-vous allergique au poil de cerf ? Savez-vous que j’ai même connu quelqu’un qui était littéralement traumatisé par la mouche du cerf ( Lipoptena Cervi). Si, si, ça existe.
Pour parler un peu plus sérieusement : Je suis ravi de savoir que votre commune abrite de 150 à 200 Grand Tétras. M’étant investi personnellement dans la protection des milieux à tétras pyrénéens depuis plus de vingt ans, je ne connais aucune commune des Pyrénées actuellement qui abrite 150 à 200 Grand Tétras. La votre est donc exceptionnelle et même extraordinaire. Et ce d’autant plus, que selon vos propos, elle est en même temps ravagée impitoyablement par des hordes de cervidés destructeurs.
Essayons de voir les choses avec un peu de pondération, si tant est que cela soit possible
Pour le cerf, c’est assez simple, … enfin si l’on veut : Stratégie nationale d’Actions en faveur du grand tétras: Page 43 « En parcourant les sous bois, le bétail limite la régénération des ligneux, favorisant ainsi le développement d’une strate herbacée importante. Donc, effet positif pour le Tétras »
En fait c’est exactement pareil pour le cerf, il a un effet positif sur les milieux à Tétras à condition qu’il n’ y en ait pas une surdensité, et c’est d’ailleurs ce que dit le spécialiste international du tétras, qui habite en Haute-Garonne.
Par contre page 44: Des densités importantes de grands cervidés voire de sangliers peuvent avoir des conséquences néfastes sur la strate basse et notamment sur la présence de myrtilles. Et plus loin
Selon une étude de Ménoni et al. (2008) réalisée dans les Pyrénées centrales, la présence en densités élevées de ce grand cervidé lorsqu’elle est couplée à des charges importantes de bétail domestique est limitante pour le développement de la strate herbacée.
Donc, en fait, la vraie question par rapport au cerf est celle là : y-a-t-il des surdensités en cervidés dans les Pyrénées, dans la zone à Tétras. La réponse est clairement non pour l’instant, à part sur de rares secteurs. D’abord, les cerfs n’ont pas encore colonisé toutes les hautes chaines où est présent le tétras, loin de là et surtout les forestiers privés et public (ONF) exercent une pression forte et constante auprès des chasseurs pour qu’ils augmentent année après année leurs prélèvements, et de fait les plans de chasse au cerf dans les Pyrénées sont particulièrement musclés (Exemple 2058 cerfs et biches tués en Ariège pour la seule saison de chasse 2019-2020). On en tue donc d’ores et déjà un très grand nombre chaque année, y compris dans des chasses au brame absolument scandaleuses éthiquement. Le problème du surpâturage défavorable au tétras est bien plus souvent dû à des charges trop importantes de bétail domestique, mais ça, on n’ose pas le dire car on a peur de fâcher les éleveurs. C’est bien plus facile d’accuser le cerf… Nous n’aborderons pas ici le problème du sanglier pour le tétras, qui pourtant commence à préoccuper sérieusement tous les partenaires qui s’investissent sur notre bel oiseau (OFB, ONF, APNE etc…)
Pour ce qui est de la régulation des surdensités actuelles ou futures du cerf, quoi de mieux qu’un prédateur efficace de l’espèce, à savoir le loup, ce qui serait une bénédiction pour les forestiers (privés + ONF), qui, par manque de courage, préfèrent regarder leurs pieds quand on en parle. Par contre, à n’en pas douter, cela ferait hurler certains éleveurs …. à l’unisson avec les loups.
Pour Zorro (commentaire du 28 aout), très intéressant votre exemple de l’archipel de Haïda Gwaii . Mais rien à voir avec le contexte pyrénéen explicité ci-dessus. Effectivement, l’homme a introduit stupidement 39 cerfs, il y a 130 ans sur ces iles, ils sont maintenant entre 150.000 et 200.000, ce qui est considérable. Pas étonnant que les oiseaux nichant à terre en subissent de graves conséquences. Mon conseil : Introduire ou réintroduire le loup de toute urgence sur cet archipel. Et ça devrait aller beaucoup mieux en seulement quelques années.

Bonsoir Mr de Noblens et un grand merci pour la sollicitude que vous portez à mon égard quant à ma santé mentale et immuno-allergique. Rassurez-vous, je n’ai guère eu
à pâtir que de 3 borrélioses de Lyme heureusement diagnostiquées à leur début, traitées et guéries sans séquelles. Ixodes Ricinus n’a pas été aussi gentil avec beaucoup de mes connaissances !
Pardonnez-moi car, effectivement, pour faire plus court, j’ai parlé du nombre de Tétras de ma commune alors qu’il s’agissait du territoire des 3 communes contigües que sont Cazeaux de Larboust, Castillon de Larboust et Saint Aventin, territoire qui s’étend des contreforts du pic Sacroux jusqu’á la vallée d’Oô sur environ 60 km2 et que je parcours régulièrement.
Que vous le vouliez ou non, nombre d’experts en biodiversité affirment que nous sommes confrontés à une surabondance de cervidés délétère, non seulement pour la régénération forestière mais pour l’ensemble de la faune qui l’habite .Et les observations de terrain, certes empiriques, de gens qui, comme moi, sont souvent hors sentiers battus, le confirment.
Une seule observation pour clore cette discussion : vous avez dit que le déclin des populations de Grand Tétras a débuté à partir des années 1960. Mais n’est-ce pas à cette même époque qu’ont été introduits les cervidés dans nos vallées ?
Bien à vous
Jean Paul Bacqué

Je suis contre la chasse aux grands tétras dans les Pyrénées , en raison de son faible effectif.
Il serait grave de voir disparaître un tel emblème de notre patrimoine.

Le ministère va-t-il, une fois de plus, s’intéresser à une espèce après sa disparition au lieu de mener une politique de préservation ?

Le plus grand ennemi du tetras ce n’est pas le chasseur, c’est le CERVIDE!
J’observe la faune et la flore de la région de Luchon depuis plus de 50 ans.
A l’époque les tetras abondaient, en dépit de la chasse, car leur biotope était intact. L’introduction malencontreuse des cervidés dans la région a transformé le biotope: disparition de la végétation en sous bois, disparition des myrtilles, etc… Les tetras nichent au sol et ne sont plus protégés lors de leur reproduction ni nourris convenablement.
Le déclin du tetras est parallèle à l’essor incontrôlé des cervidés (qui en prime nous ont amené une prolifération des tiques)
Ne nous trompons pas d’ennemi!

La protection de l’environnement et de la biodiversité conditionne l’avenir de l’humanité, mais les chasseurs ne s’en préoccupent absolument pas.

Plutôt que de faire la guerre aux chasseurs dont les prélèvements sont plus que minimes sur le grand Tétras protégeons des zones vitales pour lui. Raquettes l’hiver , promeneurs,exploitation sylvicole…..

Dans tous les massifs français, les populations de grands tétras sont en forte régression .Il faut donc impérativement fermer la chasse mais également toutes les atteintes aux milieux dans lesquels l ‘ espèce évolue ( tourisme , ski , exploitation forestière … )

Je suis surpris que cette espèce en grand danger depuis des décennies, et qui survit dans très peu d’espaces en France, ne soit pas déjà protégée. Les Français sont souvent de grands donneurs de leçons pour la protection d’animaux qui vivent dans les pays plus pauvres que nous, mais sont incapables de l’exiger dans notre propre pays vis à vis d’autres espèces animales tout aussi en danger.

Je trouve scandaleux que cette chasse au Tetras soit autorisée. des chasseurs venaient même d autre pays ( belgique)pour ce coup de gâchette.

bonjour
pas très bien compris, Zorro en quoi vos propos devraient provoquer un tollé.
– quelques soient les raisons du déclin du Grand tétras, il est pour le moins anormal que des préfets ne fassent pas appliquer la loi, si jamais cela est avéré. Comment le sait on? ils n’ont pas signé les documents d’interdiction?
cordialement
c

Je signe cette pétition tout simplement parce qu’une espèce en déclin ne doit plus être chassée. Cela ne sous-entend pas que les espèces dont les populations sont stables ou en augmentation puissent l’être. En raison de la crise de la biodiversité et du dérangement causé par la chasse, la chasse ne devrait plus s’appliquer que sur les espèces dont les effectifs nécessitent d’être limités, avec en corollaire qu’il sera indispensable de démontrer que la chasse est efficace pour cela.

Dans l’archipel d’Haida Gwaii au large de la côte ouest du Canada, ont été lâchés, il y a quelques décennies, des cervidés qui, comme chez nous dans les Pyrénées, sont arrivés à un stade de surabondance après avoir colonisé la majorité des 350 îles (j’ai découvert avec surprise que le cerf est un très bon nageur).
Quelques îles ont été préservées de l’invasion et une étude très sérieuse et très exhaustive a démontré, entre autres méfaits, que LA DENSITE DES OISEAUX NICHANT ET SE NOURRISSANT AU SOL ( c’est le cas de notre Grand Tétras) EST DIMINUEE DE PLUS DE 90% dans les îles avec cervidés par rapport à celles qui en sont exemptes.
Ne faudrait-il pas se poser LES BONNES QUESTIONS ? et demander aux chasseurs de faire un peu plus de régulation au lieu de mettre, à mon sens, un coup d’épée dans l’eau …?
Je me doute bien que ces propos vont provoquer un tollé chez beaucoup de “défenseurs de la faune sauvage” et pourtant …
PS : lire sur Google ” De la mise en évidence à la gestion de l’effet de cerf sur Haida Gwaii” thèse de doctorat de Simon Chollet ( devenu depuis titulaire d’une chaire universitaire en Ecologie et Biodiversité)

Animal prestigieux disparu de lieux où l’ONF + gros propriétaires forestiers se sont empressés de construire des pistes et routes forestières, tout en se faisant passer pour des protecteurs Animal victime de la chasse oui mais pas seulement.

Régularisation, pour les sangliers trop nombreux, et encore, la faute en revient aux chasseurs, tout le monde le sait et eux en premier. Régularisation d’une espèce déjà sur le déclin c’est se tirer une balle dans le pied, quand les tétras auront disparu, les sociétés de chasses mettront beaucoup d’argent sans doute avec l’aide de l’Etat, c’est à dire nos impôts, pour faire des élevages. Ecoeurant

J’ai signé la pétition, mais lisant les commentaires avec intérêt je constate quelques énormités n’allant pas dans le sens de la sauvegarde de cette espèce. La votre notamment m’interpelle, Comment voulez faire des élevages d’une espèce qui a totalement disparu ??. Cordialement.

Otez-moi d’un doute : serait-il possible qu’une Ministre ” De la transition écologique”(qu’est-ce que ça veut dire Transition écologique ? ) et des Préfets puissent bafouer les décisions de Justice ainsi que l’avis rendu par le Conseil d’Etat lui-même? Réponse A : Non, il doit y avoir une erreur…
Réponse B : Si si, c’est possible!!!
A votre avis?…….

A notre époque, comment est-il possible de tuer des animaux par plaisir? oui, je dis bien par plaisir. La soi-disant “Régularisation” nécessaire des espèces est une foutaise. Les chasseurs font de l’élevage pour pouvoir continuer à chasser.

Il faut que la loi soit respectée, même si elle ne convient pas au lobby des chasseurs ! C’est à l’Etat d’y veiller, sous peine de déni de justice intolérable!

L’interdiction de cette chasse, c’est a dire de l’éradication définitive de l’espèce dans le massif pyrénéen serait une mesure de bon sens, voire de salut public. Pourtant, puisqu’il s’agit d’une décision éminemment politique elle ne serait prise qu’après une soigneuse évaluation politicienne de ses éventuelles répercussions électorales . Le lobby des chasseurs-paysans-élus est ici suffisamment puissant pour que le Ministre de l’Intérieur ne prenne pas le risque de renvoyer cet électorat vers sa nature sociologique profonde, proche de l’extrême droite. Il n’est pour s’en convaincre que d’analyser le sort ,pour le moins chaotique, du plan OURS, anéanti par les préoccupations clientélistes d’un quarteron de notables.

La fermeture de la chasse revêt vraiment une acuité particulière cette année dans les Hautes Pyrénéennes,quand on sait que les comptages réalisés pour denombrer les couvées font apparaître moins d’un sujet jeune par poule.
Fait absolument nouveau,en vallée de Luz,pour ne citer qu’elle ,aucune couvée n’a été observée …

Je suis toujours surpris qu’il existe des gens qui veuillent résoudre un problème sans en avoir toutes les données. La raison essentielle, voire unique, de la raréfaction du Grand Tétras (et d’autres espèces non évoquées) n’en est pas sa chasse, qui ne représente qu’une infime partie de la partie émergée de l’iceberg ,mais la surabondance extrême des cervidés qui ont, de façon extraordinaire, détérioré son biotope. Là où l’on avait une végétation semi-luxuriante et nourricière (myrtilles, framboises etc…) et qui constituait de plus un excellent refuge contre la prédation ne subsiste plus qu’une “moquette” entrecoupée de sentes créées par les cervidés.
La solution ne peut, à mon avis, et là je m’attends à une levée de boucliers, que par l’augmentation de la pression de chasse( !)…aux cervidés.
En conclusion, si vous voulez retrouver la myrtille disparue et sauver le Grand Tétras : A vos armes, citoyens…!

Tiens, un candidat pour remplacer le comité d’expert démissionnaire qui ne savait pas de quoi il parlait et n’avait pas toutes les données contrairement à notre gentil chasseur qui ne chasse que par amour de la biodiversité. Quelle abnégation, c’est beau …

Des réputés-experts en “agro-sylvo-cynégétique” affirment qu’une densité de cervidés (selon auteurs) est délétère pour le milieu forestier (végétal et animal) au-delà de 2,5 à 4 têtes/km2
Je me suis livré à une petite enquête auprès d’utilisateurs réguliers de l’espace montagnard (chasseurs, éleveurs transhumants entre autres) de la vallée que j’habite. Leur estimation, forcément imprécise du fait de l’habitat essentiellement forestier de notre “roi de la forêt”, varie de 20 à 30 têtes/km2.
Ne faudrait-il pas le re-qualifier de”fléau de la forêt” ?

La chasse n’a jamais rien résolu. La “gestion” de la nature par le fusil et le piégeage est inefficace. Impossible d’apporter du crédit au monde cynégétique quand on voit voit comment son gérer les faisans, les sangliers (cochonglier souvent) etc… La nature se régule seule, à la condition qu’il y ait les prédateurs sans quoi, bien entendu, un déséquilibre s’installe. C’est vrai qu’il y a d’autres raisons que la chasse pour expliquer la disparition du Tétras, apparemment le réchauffement, et les cervidés, le surpaturage peut-être (les troupeaux qui nettoient en lisière de forêts de montagne), mais il y a aussi la chasse et d’autres explications (chiens errants). Dans un secteur à tétras que je connais les rhododendrons prennent le pas sur les myrtillers. Un autre vrai problème est la pénétration des milieux par la sté du loisir (vtt, randonneurs, skis, raquettes…), la mode des trails (chque commune a besoin d’organiser sa course, et cela fait du monde qui court) et maintenant avec les vtt électriques, il y a toujours plus de monde, toujours plus loin, plus haut. Donc plusieurs problèmes à régler malheureusement. C’est pourquoi, bien que la chasse ne soit pas l’unique raison de la disparition du galliforme, elle y participe tout de même, et en cela, les chasseurs se glorifieraient à cesser la chasse, si ce n’est définitivement, au moins pendant une période de 5 ans, histoire de voir les effets sur le tétras.

Oui comment justifier l’injustifiable, tirer sur des, espèces déjà en baisse d’effectif depuis longtemps et tout ça pour le plaisir de les tuer.

Comment justifier encore ces pratiques anachroniques de chasse plaisir, régulation… qui ne consistent qu’à détruire des espèces souvent menacées ou en souffrance pour le plaisir que quelques barbares qui ne cherchent qu’à exhiber des trophées pour satisfaire leur ego.

Compter le nombre d’espèces ne suffit plus pour comprendre le rôle primordial de la biodiversité. il nous faut aujourd’hui expliquer l’importance de protéger/préserver chaque espèce dans les écosystèmes, complexes par essence. La microbiologie et l’épidémiologie nous font découvrir avec stupeur que ce sont les écosystèmes fonctionnels de grande biodiversité sur des espaces non fragmentés qui nous protègent des maladies et des pandémies. Il nous faut donc agir pour protéger aussi le grand tétras.

Arrêtons de tuer pour le plaisir, beaucoup d’espèces animales sont en voie d’extinction dans notre pays, arrêtons de faire des semblants de protection et surtout des accords électoraux, regardons la réalité en face et agissons avant qu’il ne soit trop tard.

Pour l’abolition des chasses en cours.
Pour la dissolution de ces milices privées au sein de l’Etat et de la louveterie, destructrices de la vie animale sauvage sous toutes ses formes.

pour faire cesser le massacre et le braconnage des espèces protégées et en déclin ; grand tétras, tétras lyre, Perdrix grise, Caille des blés, Bécasses des bois, alouette des champs, oie cendrée, Blaireau d’Europe, Renard roux, Lynx d’Europe…etc.

il faut virer vos prefets qui n’applique pas les décisions du Conseil d’état
par la même occasion virer macron ce super écolo

Dans les Vosges il est en cours d’extinction. Ce n’est plus qu’une question de quelques années . Alors dans les Pyrénées stopper la chasse !

Les préfets qui autorisent la chasse au Grand Tétras sont-ils des hors la loi pour prendre des décrets d’autorisation ? Alors que le28 Novembre 2018 Le Conseil d’État a rendu un avis sans appel : compte tenu de la fragilité de l’espèce, il est illégal de chasser l’ombre d’un seul grand tétras.

Vu que c’est bien notre race qui fait le plus de morts entre elle et, pour ce faire, dépense des milliers de milliards alors que ses enfants, ses propres congénères, meurent de faim, qui ose donc détruire d’autres “bêtes” beaucoup plus conciliantes que lui ? Frères, je vais finir par vous haïr !
Christian Bagnol

Quand va-t-on enfin réaliser que la violence grandissante et banalisée qui grandit dans nos sociétés est en lien direct avec la cruauté, l’indifférence , le sadisme dont sont l’objet les animaux, de compagnie, d’élevage, de “loisirs (chasse et corrida…). Le respect de toute vie, si chère à Albert Scweitzer, doit devenir “la morale des temps modernes. ” Il n’y a pas une bonne et une mauvaise violence, il y a la violence et elle doit laisser la place à la bienveillance et au respect, de soi d’abord et des autres , tous les autres, hommes, animaux, nature végétale et minérale.

En FC les ONG se sont associées en 2012 à la plainte des ONG suisses conte les deux Etats Suisse et français pour non application de le convention de Berne vis à vis de l’Apron Du Rhône ( Asper Asper) . Cette plainte est toujours active. Elle a produit des effets importants par la pression diplomatique exercée par le Conseil de l’Europe, notamment la mise en place par l’État fédéral suisse d’un plan de sauvetage du Doubs suisse et une très forte amélioration de la gestions des éclusées des trois barrages hydroélectriques situés dans l’aire de l’Apron .

Comme pour le Tétras lyre, la perdrix grise, la caille des blés, l’allouettes des champs, la bécasse des bois, l’oie cendrée et bien d’aures espèces, Le Grands tétras malgré une situation de sa population trés préoccupante, sa chasse est toujours autorisée.

Si la chasse de ces espèces est toujours autorisée c’est que nos politique n’ont pas la volonté, ni le courage d’en assurer la protection,

S la chasse de ces espèces est toujours autorisée c’est que les chasseurs le demandent.

si la chasse de ces espèce est toujours autorisée c’est que nos politique se plient aux puissants et non au plus grand nombre, à la bétise et non à la raison, à la violence et non à la paix.

quel plaisir cruel de tuer (je dirais assassiner ) un animal sans défense en voie de disparition.Il est urgent d’éduquer les nouvelles générations à connaitre et protéger la faune et la flore de nos milieux “naturels” qui eux aussi subissent des ravages.
NON A LA CHASSE AU GRAND TETRAS
OUI au respect des jugements des tribunaux pour la protection du grand tétras

J’ai la chance d’habiter dans le Jura où des mesures contraignantes – mais il faut sans cesse se battre pour les maintenir – me permettent de rencontrer en hiver comme en été de beaux spécimens. Je confirme que je respecte les autorisations de circulation, mais il suffit de se promener en forêt…… et de bien observer.
Je n’arrive pas à imaginer que l’on puisse tuer un animal aussi emblématique de nos forêts de montagne.
Et honte aux responsables gouvernementaux qui n’ont pas le courage d’appliquer les textes !!!

je suis totalement contre la chasse des espèces menacées ou en voie de disparition
par conséquent je m’oppose à la chasse du grand TETRAS

Le Grand Tetras est un animal qui comme tant d’autres subit la pression de la chasse et du braconnage au mépris de toute législation. Il est scandaleux, inadmissible que les gouvernements, de tout bord, se moquent éperdument du déclin de la faune et des plantes de notre pays. De plus les contribuables paient les amendes qu’encourent les chasseurs, alors que ceux-ci se défaussent de leurs responsabilités sur les citoyens.

Vraiment, tuer ce bel oiseau pour le manger !! Il y a du bon poulet dans les magasins et qu’on foute la paix au Grand Tétras

Je randonne régulièrement dans les Pyrénées, montagnes de mon enfance, et je n’entends plus le chant du tetra..
Tristesse…

Je randonne régulièrement dans les Pyrénées, montagnes de mon enfance, et il y a longtemps que je n’entends plus le chant du grand tetra.
Tristesse.

La situation juridique est à ce jour parfaitement claire : depuis sa décision du 21 novembre 2018, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction française, considère qu’il est tout à fait illégal de chasser un seul Grand Tétras compte tenu de son état de conservation défavorable. Or les Préfets concernés et la ministre de la Transition écologique et solidaire continuent à autoriser la chasse de cette espèce en méprisant totalement les décisions des tribunaux.

Cette situation est absolument révoltante. C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui à Madame la Ministre de la Transition écologique et solidaire l’arrêt de la chasse au Grand Tétras dans les Pyrénées dès cet automne.

Si le regard de la société par rapport à la faune sauvage a globalement évoluée en faveur de cette dernière, néanmoins les gouvernements successifs de la 5éme république sont des gouvernements conservateurs. En France les chasseurs sont plus d’un million et autant d’ électeurs généralement peu progressistes, et les partis de droite ou apparentés les courtisent. Donc rien ne bougera ou si peu tant que les conservateurs auront le pouvoir. C’est dans les urnes que réside le sort de la faune sauvage, alors aux urnes citoyens!

Beaucoup d’espèces sont chassées en France alors que leurs effectifs sont en chute libre . Il faut arrêter de tirer sur tout ce qui bouge

Quand respecterons-nous les jugements des tribunaux ? A quoi servent-ils ?
En attendant, nous allons droit dans le mur, comme disait N. Hulot.
Les catastrophes, gigantesques, se multiplient à l’échelle mondiale.
Tous autant que nous sommes, ne faisons rien. Et nous ne ferons RIEN !
Le pourrions-nous ? Il semble que non. Il faut créer des emplois ? Bien sûr ! Comment ferions-nous pour vivre, sinon ?
Pourrions-nous ne pas nous déplacer, pour travailler, pour acheter la nourriture, pour prendre qqs congés bien mérités – lesquels nous font …travailler ?
Est-ce que le monde, dans son ensemble, va, décidément, limiter sa population, qui, évidemment, est la source principale de nos ennuis climatiques ?
Non ! Ceux qui vont s’en tirer, tant bien que mal, seront ceux qui en ont les moyens.
Car il faudra des climatiseurs, puissants et par millions, pour survivre. Et là, il n’y aura pas de cadeaux !
C’est, d’ailleurs, déjà le cas, nous l’avons peut-être remarqué, non ?.
Les tétras ? Pôvre !..
Bien barrés, vous dis-je !

C’est comme la galilette cendrée qui a complètement disparue à cause des mauvais chasseurs. Heureusement qu’on arrive encore à faire le tri entre les bons et les mauvais 🤓🤔

Le grand tétras a disparu des Alpes françaises. Veut-on la même chose dans les belles Pyrénées ? il faut savoir laisser un répit aux espèces en déclin comme le grand tétras. Ne pas le faire et invoquer d’autres causes véritables de régression comme la destruction de son habitat, c’est se voiler la face. Chaque individu malheureusement tué à la chasse amplifie son déclin. Je suis favorable à l’arrêt de la chasse de cette espèce emblématique.

J ai eu la chance exceptionnelle de croiser une femelle de grand tétras début juin à la recherche de son mâle tué manifestement par des chasseurs il y a 2 ans. Quel moment magnifique devant cet oiseau si élégant sorti de nulle part. J’en étais ému aux larmes. Je suis moi-même chasseur mais comment comprendre que certains puissent tirer sur de tels oiseaux manifestement en voie de disparition. Comment comprendre que des décideurs politiques qui plus est d’inspiration écologique soient incapables de prendre leur responsabilité! Je ne dévoilerai pas le lieu de cette rencontre magique pour protéger ce si bel oiseau.

Plutôt que d’interdire la chasse, allez aménager la montagne avec vos deniers personnels pour réouvrir le milieu afin qu’il redevienne favorable au grand tétras.

Comment est-ce possible qu’une minorité (les chasseurs) ait autant de poids ? Pourquoi cette minorité fait-elle si peur à la classe politique pour qu’on évite de la “froisser”?

La chasse du grand tétras doit être absolument stoppée, c’est un oiseau qui est en voie de disparition.
Trop de dérangements subis par ces espèces dans leur milieu naturel, la vie sauvage a besoin de quiétude.

MALGRÉ L’INTERDICTION DE LA CHASSE AU GRAND TETRA TOUJOURS EN VOIE DE DISPARITION LES PREFETS EN PRENNENT À LEUR AISE POUR L’ AUTORISER
CONTRE LA LOI!!!!

Comme d’habitude…..effet d’annonce démago suivi, suite à pressions, par “dérogations” qui annulent tout ce que l’on prétend vouloir faire……comment avoir encore confiance ??????

Oui, de plus en plus “dire” et “faire” s’éloignent l’un de l’autre, en quelques petites années le mensonge des dirigeants est devenu la norme, alors pourquoi s’étonnent-ils de plus être plébiscités ? Ou alors ça les arrange ? Plus à s’embêter avec des élections du coup… Et en plus ils nous font la leçon, démoralisant, vraiment

Suite à la lecture dans “Charlie hebdo” (je recommande) article Fabrice Nicolino “Une bouffée d’oxygène”
Bon courage à vous, Cordialement

J’ai pu voir la femelle de très près récemment près de Saint Lary, dans la vallée de Rio Majou, au refuge du même nom.
Le patron du refuge, à peine surpris, nous explique que la femelle tétra revient chaque année à la même époque, après la ponte, sans crainte des touristes promeneurs, et se laisse approcher . Le mâle, par contre est invisible, agressif , selon le commentaire du témoin .
Etonnant, non?
Philgoud

” En 2008, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Écologie, avait promis un moratoire sur la chasse au grand tétras dans les Pyrénées. PROMESSE JAMAIS TENUE.
En 2021, Barbara Pompili VIENT DE REFUSER CE MÊME MORATOIRE…
Dans l’intervalle, la population de grand tétras a encore baissé de 15% au moins dans le massif pyrénéen.” (Fabrice Nicolino, Charlie Hebdo)
Je n’ai aucune estime pour ces personnages politiques !

Quand l’Homme aura détruit la Beauté du Monde il sera bien seul et déprimera au milieu de ses technologies. Tant qu’il y aura du clientélisme chez les politiques il y aura des dérogations pour pour les fous du fusil

Je ne comprends pas pourquoi ces politiciens veulent absolument les voix de ces criminels, combien de pourcentage représentent-ils ? c’est invraisemblable !
mais ces gens sont fous. Les chasseurs sont complètement inconscients, ici dans le Sud de la Belgique nous avons dû demander à certains pays de l’Est de bien vouloir nous en donner pour nos Fagnes et dans les Pyrénées que ce soit l’ours, le loup, les oiseaux migrateurs maintenant le tétra plus rien ne doit exister sur terre à part eux et le béton, je suppose, nous sommes décidément une sale espèce de singes.

Il faut cesser de détruire les animaux de cette planète. Elle ne nous appartient pas, nous y sommes aussi locataires. Cohabitons au lieu de dėrégler!

Les décisions de justice disent stop à cette chasse, les préfets disent oui, la ministre de l’écologie aussi bien-sûr, c’est elle qui parle aux préfets ! Quand la politique dit merde au bien-vivre de ses habitants…

Exaspérant ! Face au chiffre alarmant de la population de tétras, la volonté de quelques uns (chasseurs) de tuer jusqu’au dernier tétras et la volonté affichée par les autres (politiques) de ne pas froisser les quelques uns. Au final : les quelques-uns et les autres ne risquent rien ! seulement à se faire plaisir ! L’humain dans toute sa splendeur…

Mais comment peut-on encore chasser un oiseau ??? C’est tout simplement un meurtre perpétué par un criminel.

ras-le bol de la destruction…de la souffrance…du bombardement de produits chimiques…DES LOBBYS FOIREUX!!! pays civilisé??? AH BON ? QUAND? le degré de civilisation se calcule par sa bienveillance et sa protection!

Il est incompréhensible que, à notre époque, on continue la pratique d’un ” loisir” qui a pour but de tuer.
Le problème est que les chasseurs, même de moins en moins nombreux, sont puissants parce que fédérés. Les antis-chasse sont plus nombreux mais isolés, si on se fédère nous aurons un vrai pouvoir de pression sur les politiques qui n’oseront jamais faire face aux chasseurs, d’autant que beaucoup d’entre eux chassent !

Je rejoins votre raisonnement. Il est nécessaire de se fédérer pour contrer les chasseurs, très influents auprès des groupes politiques.

La sottise et l’aveuglement des fédérations de chasseurs n’ont d’égale que l’irresponsabilité de certaines personnalités politiques. Leur lâcheté vis à vis d’un lobby pourtant de plus en plus affaibli est incompréhensible et gravement préjudiciable à l’intérêt général.

Comme tous les autres animaux, le Grand Tétras a le droit de vivre sa vie comme nous ! Laissez le tranquille dans son habitat qui n’est pas le notre ! Chaque espèce est utile sauf l’homme ! Abolition de la chasse !

Je souhaite que Madame la Ministre se montre intransigeante avec les chasseurs quelquesoit le gibier! Il n’y a aucune raison de continuer à perpétrer des traditions ou tout simplement massacrer la faune pour le plaisir car que je sache, ce n’est pas la faim mais seulement le plaisir de tuer qui est en jeu… et les bulletins de votes des chasseurs n’est ce pas ?

Il faut un moratoire pour la chasse au grand Tétras , espèce particulièrement menacée dans les Pyrénées . Les naturalistes ne cessent d’alerter pour que la biodiversité soit réelle et des espèces en voie d’extinction protégées mais les responsables politiques préfèrent écouter les chasseurs dont le but est le tir sur des cibles vivantes et la collection de trophées .

Quel plaisir y a-t-il a tuer des êtres vivants ?
Quel est le problème mental qui peut pousser à commettre de telles horreurs ?

pauvre naine de mme pompili,pauvres nains de chasseurs,pauvres éspeces humaine,si petite,si laide,si stupides,ministres et cie, vous empestés tous la pourriture!

bonjour
Les préfets qui accordent des autorisations de chasse
bof pas étonnant voir les préfets en 39-45 du moins la majorité
quant au chasseurs
issus de mariages consanguins
abrutis par l’alcool
d’un QI équivalant a celui d’une huitre
d’une bêtise crasse
avec des arguments a vomir

je m’arrête la sous peine de devenir vulgaire

Pendant très longtemps j’ai pensé que Barbara Pompili était un des rares cadres politiques valables. Ecologiste, socialiste, jeune et semblant dynamique il me semblait qu’elle tenait un discours cohérent envers la défense de l’individu et de la planète.
Sans que je m’intéresse de très près à la politique, il s’avère qu’elle fait partie de celles et ceux qui m’auront le plus déçu ces dernières années, de par ses reculades et chèques en blanc aux grands pollueurs, destructeurs et génocidaires de notre faune et de notre flore et de ses prises de décision à l’opposée de toute logique positiviste.

Honteux insoutenable
Comment justifier la chasse en général et la mort des animaux
Destruction aveugle d un ecosystème dont nous faisons intimement partie….

Serait-il trop demander que nos “chers” dirigeants puissent, enfin : 1) prendre en compte les études scientifiques et ne plus s’aplatir misérablement devant les lobbies, 2) respecter les décisions de justice, du moins s’ils souhaitent conserver le (fort) peu de crédit qu’il leur reste ? Je croyais que l’État se devait d’être exemplaire (la bonne blague…), lui qui sanctionne le moindre écart du simple quidam…

Bonjour, je suis scandalisée que Madame la Ministre autorise encore la chasse au Grand Tétras pour s’acheter une paix sociale. Cette chasse n’est ni plus ni mois qu’un pseudo maintien de “tradition”. Je suis persuadée que l’intégralité des chasseurs n’est pas favorable à continuer à chasser une espèce littéralement en voie de disparition et que Madame la Ministre ne cède qu’à une poignée d’irréductibles qui préfèrent tuer jusqu’au dernier individu de cette espèce plutôt que de “rogner sur leurs droits de chasse”. Encore un passe droit pour quelques individus influant au mépris du droit universel et collectif de s’émerveiller devant la Nature sauvage qui n’appartient à personne. Interdire la chasse au Grand Tétras n’est pas interdire la chasse mais laisser une mince chance de survie à une espèce qui a autant sa place que l’humain dans nos territoires de montagne.

stop à cette chasse.
Toute la population animale est en nette regression partout sur la planéte.
Laissez les especes animales vivre et se reproduire en paix.
Sauvegardez la paix pour les animaux.

Le cortège des espèces dites “spécialistes” montrent actuellement des signes de déclin alarmant. En forêt, la pression s’accentue par une exploitation irrationnelle des massifs au bénéfice du bois énergie. Il devient plus qu’urgent de prendre conscience du déclin généralisé de la faune et de la flore par destruction des habitats et par la pratique d’une chasse déconnectée des réalités. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : diminution de près de 75% des Galliformes de montagne. Il faut réagir et arrêter la chasse de cette espèce et de bien d’autres dont les populations sont également menacées à très court terme.

la destruction et la réduction de la biodiversité ça suffit!!!!
Quand une espèce a disparu, c’est définitif et irréversible
A quand un véritable plan de protection ? et de l’ interdiction de la chasse?

Je fais partie des heureux qui ont été témoins de la parades des Grands Tétras en Vanoise, c’est tout simplement unique ! Penser que cela puisse s’arrêter à cause d’une poignée d’imbéciles me révolte !

Il est bien plus intéressant de voir un animal vivant et d’en faire profiter nos enfants. Tout le monde peut avoir ce plaisir. L’extinction des espèces animales est un fait avéré quand en prendront-ils conscience?

STOP A LA CHASSE AU GRAND TETRAS DANS LES PYRENEES !! Le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction française a déclaré le 28 novembre 2018 qu'”il est tout à fait illégal de chasser un seul Grand Tétras compte tenu de son état de conservation défavorable”. Je suis révoltée de constater que la ministre de la Transition écologique et solidaire, ainsi que les préfets, continuent à autoriser la chasse de cette espèce menacée, emblématique des Pyrénées et d’importance communautaire ! Ceci, en méprisant totalement les décisions des tribunaux qui, à 49 reprises ont annulé les arrêtés autorisant la chasse de cette espèce dans les Pyrénées, du fait de la violation de la directive Oiseaux. Comme d’habitude, nos dirigeants politiques cèdent sous la pression du lobby chasse et ne font pas leur travail de façon objective et neutre. Protéger le Grand Tétras relève de l’intérêt général car cette chasse met en danger les derniers représentants de cette espèce menacée. Tuer des oiseaux menacés de disparition est une aberration typiquement française, qui montre bien l’absurdité du comportement des chasseurs et le manque de clairvoyance et de courage de nos dirigeants politiques ! Qu’attendez-vous Madame la ministre de l’Ecologie pour faire cesser ce massacre illégal??

Ancien garde-moniteur du Parc National des Cévennes, où le Grand Tétras a été réintroduit sous la conduite de mon très cher et très estimé ami Christian Nappée, qui continue encore aujourd’hui à suivre les populations restantes, je suis extrêmement sensible à cette pétition que je soutiens à 1000% et même plus !!!
Oser encore permettre de chasser ces animaux en voie de disparition, manifestation de barbarie du même acabit que le piégeage des ortolans ou la chasse à la glu et d’une façon générale, la chasse de loisir, est une aberration de dégénéré(e)s sadiques.

Bravo et merci d’essayer de sauver le grand Tétras ; je n’ai jamais vu cet animal et ne pense pas le voir jamais autrement qu’en photo. Le problème dépasse largement ce bel oiseau, car il témoigne de l’incroyable puissance du lobby des chasseurs, qui se sentent au dessus des lois et manipulent nos dirigeants ; leur comportement est anti écologique mais il est aussi anti démocratique. Mon souhait est que la chasse, sous toutes ses formes, soit interdite en France sauf dans des cas très exceptionnels. Tuer pour s’amuser doit être interdit dans un pays civilisé.

c’est un oiseaux superbe, que je n’ai jamais vu dans les pyrénées , mais je sais qu’il y en trés peu, la chasse sur ces oiseaux, est une action criminelle, qu’il y a t-il dans la tête des chasseurs, pour vouloir éliminer toutes vies…..

une ministre qui se croit supérieure au Conseil d’état ; que fait le ministre de la justice ? à part se présenter aux élections territoriales et ramasser une jolie veste ?

Le coq de bruyère est magnifique comment peut-on vouloir les supprimer, en vertu de quoi: il faut interdire cette chasse immédiatement! ceux qui les chassent sont des rustres assoiffés de sang qui n’apprécient pas les beautés de la nature!…

La fameuse Barbara Compili ministre de la transition “écologique et solidaire” est certes très loin d’être solidaire des animaux ! Quand elle aura fait en sorte que tous les tétras aient été éliminés, elle s’attaquera à quel animal avec ses amis chasseurs ?
Voilà un(e) humain(e) de plus qui veut faire table rase de tous les animaux afin que des humains de sa trempe puissent continuer à détruire la nature !
Bravo pour une “ministre” de l’ “écologie” !

Quoi qu’il en soit, il faut protéger TOUS les animaux PARTOUT, c’est simple !
Chaque animal comme chaque plante, protège et/ou en nourrit d’autres.
Chaque espèce qui disparait en entraîne une autre avec elle ce qui ne fait que rompre toujours plus l’équilibre. Si nous avons besoin de la nature pour notre équilibre en revanche la nature elle, n’a pas besoin de nous ! La seule et unique solution pour que la Terre se régénère et redevienne belle est claire : Ce ne peut être que par la disparition de l’humain ! Et si elle ne nous détruit pas, c’est elle qui sera détruite par notre espèce !!! Preuve en est que ce qu’elle a mis des milliers et des milliers d’années à construire, l’humain en a détruit la presque totalité en quelques petites centaines d’années…Et il continue bien que sachant très bien ce qu’il fait ! Je m’arrêterais là.

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
Albert Einstein

Au 21 e siècle ! oil est impensable de vouloir détruire la faune ! STOP à cette barbarie , commise par des sauvages !

Honte aux chasseurs de tous bords!
A quand la chasse aux chassuers en toute inpunité!
Décidement la France sombre dans la honte et la barbarie!

Encore des pratiques indignes, des chasseurs soutenus par les gouvernements successifs en dépit des lois, de la protection animale et de la bio-diversité.

Je ne savais pas que l’on chassait encore le grand tétra , mais bon on est en France alors rien de surprenant . Liberté, egalité , fraternité mais uniquement pour les chasseurs et autres destructeurs de la nature . Lamentable et affligeant !

Encore des pratiques indignes, des chasseurs soutenus par les gouvernements successifs en dépit des lois, de la protection animale et de la bio-diversité.

Comment peut-on prendre plaisir à massacrer des animaux !????? les arguments des chasseurs qui disent aimer la nature……. je n’y crois pas ! car justement, lorsque l’on aime la nature, les animaux, on fait tout pour les protéger, protéger l’environnement et pas pour pouvoir prendre son pied en tirant dessus ! c’est un non sens ! la chasse est un loisir cruel et mortifère, stop à la chasse ! toutes les chasses…..

Depuis sa décision du 21 novembre 2018, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction française, considère qu’il est tout à fait illégal de chasser un seul Grand Tétras compte tenu de son état de conservation défavorable.

Parce que certaines personnes aiment tuer, c’est leur loisir et d’autres remplir leur congélateur à craquer (ici, on appelle ces gens-là des viandars”. Ce sera toujours difficile de faire stopper les agissements de ces personnes ….

Moi qui suis incapable de faire du mal au moindre animal,je suis à jamais dégoûté de ces sals individus irrécupérables.

la chasse et le braconnage est un fléau à eux deux que les lobbyistes continuent de se remplir les poches au détriment de la nature et du vivant détruits par ces assassins qui n’est plus d’actualité aujourd’hui , entre les espèces protégées qui disparaissent chaque jour , les virus et variants , qui se développent en partie avec les animaux tués …en décomposition …. la pollution au même titre que la déforestation , les incendies volontaires , tous ces lobbies contribuent également à la disparition de l’être humain qui commence à en payer le prix vu les dérèglements climatiques qui s’intensifient chaque jour …mais le pire c’est que ça continue encore et encore ….jusqu’à leurs propre extinction…..la chasse doit être complètement abolie …………….

Plus de chasse du tout,sous aucune forme.Les chasseurs sont des psychopathes dégénérés tortionnaires et meurtriers d’animaux qui tentent de cacher leurs vices et leur perversion sous de faux prétextes d’utilité et de régulation.Les réels nuisibles à la planète,ils en font partie,c’est d’eux qu’il faudrait se débarrasser définitivement,et il faudrait leur appliquer oeil pour oeil,dent pour dent,vie pour vie.Il n’y a aucun plaisir à faire souffrir et tuer,et c’est ce qu’ils éprouvent et font.Ils sont donc vraiment des tueurs en série.

Incompréhensible que certains “humains” ont la passion de massacrer des êtres vivants, même très rares ou déjà disparus, qui sont ensuite élevés puis lâchés pour être tués encore et encore. C’est d’un sadisme et d’une indignité lamentables, avec la complicité, voire l’encouragement de “nos” dirigeants et décideurs qui veulent ignorer l’opposition de la majorité de nos concitoyens à toutes ces tueries qui détruisent notre belle faune sauvage, issue qui de plus en plus d’élevage…donc complètement dénaturée.

une chasse d’une espèce en voie de disparition ,où est l’erreur ????,
tant pis pour leur enfants , a croire qu’ils s’en foutent !!!!!!! l’important ce sont eux

Les chasseurs sont un lobby électoraliste vestige du gouvernement de Vichy . Ils mentent, confondent en toute connaissance de cause ce qui est bien pour eux et ce qui est bien pour la nature. Inutile de “réguler”. Ils n’ont pas le niveau suffisant pour intégrer l’énorme ensemble d’incidences de toutes sortes de la moindre de leurs actions sur les biotopes et les écosystèmes. Laisser la nature 10 ans sans la toucher, et elle se rééquilibre seule, parfois même en moins de temps…La chasse contribue à faire de l’homme le seul nuisible du règne animal. Elle n’a plus lieu d’être en 2021.

Je refuse categoriquement que le Grand Tetras, notre Coq de Bruyère soit abattu légalement. Je demande que cesse officiellement cette chasse ignoble envers une espèce en voie de disparition

comment peut on tuer de tels animaux !!??
Laissez vivre ces animaux ils sont indispensables dans la nature !
chaque animal a un role qui est toujours bénéfique pour la nature ,la protection de
l ‘ environnement !!!!! il est certain que la chasse est destructrice !!!il faut l ‘ abolir.!!!!!

C’est abominable ! Avoir le droit de chasser une espèce en voie de disparition. Décidément les chasseurs ont tous les droits. Honte à ce gouvernement qui ne fait rien pour la défense des animaux.

Quand va-t-on arrêter de tuer les animaux et de détruire la nature; destruction qui est de plus nuisible aux équilibres des éco-systèmes et de l’environnement et pr rebondissement à l’humanité…STOP aussi à la cruauté !

Comme dit Victor Hugo: » De quel droit ôtons nous la vie aux vivants? »
Et Léonard ce Vinci:
« Un jour les gens comme moi se rendront compte que tuer un animal, c’est la même chose que tuer un être humain »
Laissons nos envies, nos désirs, notre nature destructrice, privilégions la raison.

une chasse finalement d’une espèce en voie d’extinction , c’est abject et d’une irresponsabilités incommensurable .

Comment peut-on tirer sur un si bel oiseau ? Il est certainement plus beau en photo qu’affalé sur le sol le corps criblé de plombs !

Il y a de moins en moins de vie sauvage en France. Protégeons les animaux sauvages, c’est vital pour l’être humain.

Apres avoir éradiqué le bouquetin des Pyrénées, les chasseurs veulent la peau du Grand Tétras ?
Bravo aux autoproclamés “premiers écologistes” de France !

quand l’annonce de l’interdiction de la chasse au grand tétras dans les Vosges a été décidée, les chasseurs locaux se sont dépêchés d’en tuer un maximum avant l’interdiction effective. Résultat : la population de l’espèce a chuté au point de ne pas pouvoir se reconstituer.
Il faut éviter ça dans les Pyrénées.

Je ne crois pas à ce risque concernant les Pyrénées. En effet, si la chasse est arrêtée dans les Pyrénées, (moratoire ou définitivement) il n’y aura plus aucun quota autorisé. Reste le braconnage.
Or, actuellement, les risques de braconnage associés à la chasse sont bien plus grands en Ariège et Hautes-Pyrénées. Pour des quotas autorisés de 12 coqs (8 dans le 09 et 4 dans le 65) en 2020 il y avait entre 400 et 500 chasseurs au total qui disposaient tout à fait légalement
de dispositifs de marquage (09) ou de pré-marquage (65). Et en attendant que les quotas soient atteints (ce qui n’a pas été le cas en 2020), là le risque de braconnage est vraiment maximum.

Une protection et une reussite de sa restauration ne serait qu’une magnifique image pour les Pyrénées et l’humanité.

Faut il toujours commenter pour des choses si évidentes !?? Faut il toujours se courber pour que le Vivant soit honoré et respecté????

Stop a la chasse. Aux grands tetras et aux autres. A l aube d une extinction de masse, les politiques doivent etre responsables et prendre les mesures nécessaires pour protéger la faune, et la nature.

toutes les espèces menacées ne doivent plus être chassées tant que leurs survies n’ est pas assurées .C’est une question de bon sens et de courage aussi .Les chasseurs “dits écologistes” doivent le comprendre aisément . C’est le rôle des services de protection de la Nature au ministère de faire se travaillent même à l’approche des élections futures

Comment peut on encore se poser la question. Notre biodiversité s’effondre. Le monde de la chasse ne le voit pas ou ne le comprend pas ou se dit après nous le déluge ? Ne vous inquiétez pas ami chasseur le déluge est en route . Merci FNE . soutien total à cette pétition.

Je suis d’accord avec CONTENT. Les ecogardes en sanctionnant les randonneurs indélicats, oeuvreraient-ils pour fournir du gibier aux chasseurs ?

La dégradation de l’habitat, les routes, les pistes, le réchauffement (pour le lagopède) sont déjà de lourdes causes de régression du grand tétras et du lagopède. Il est incompréhensible, voire scandaleux, que ces 2 espèces soient encore chassées dans les Pyrénées.

Arrêtons de détruire et piller la nature pour ce petit plaisir destructeur qu’est la chasse. À chaque élection je vérifie le copinage des élus ou candidats avec le lobby des chasseurs et écarte systématiquement ceux qui se laissent influencer par le lobby de la chasse

Quelle logique à continuer à tuer? Croiser un grand tétras ds son milieu est une joie intense. Comme tant d autres espèces…ces rencontres se font de plus en plus rares ..les laisser en paix et les protéger au mieux est de notre devoir. Ne pas le faire est un non sens et en soi irresponsable

L’obstination des Préfets concernés et de la ministre de la Transition écologique et solidaire est absolument incompréhensible !

en ce moment on réintroduit des espèces nous faisant croire que l’on sauve la biodiversité … en réalité on installe le futur gibier pour que les chasseur aient de quoi tirer sur quelque chose a l’avenir . c’est magnifique la nature (humaine)…….

Comment accepter moralement les interdits qui nous concernent aussi, nous, connaisseurs et protecteurs du lagopède et du tétras depuis toujours, si par ailleurs la destruction pure et simple de ces deux volatiles est entretenue par les bureaux de l’Etat ? Je fais allusion à la récente Réserve du St-Barthélémy en Ariège. Je me demande quel type de “pédagogie” on peut y appliquer dans ces conditions…

Quand on marche en hautes montagne, les guides nous verbalisent si nous ne respectons pas les grands tétras, tandis que certains préfets tolèrent sa chasse.
Chercher l’erreur !

Comment appele t on la destruction d espèce protégé ?
Un écocide organisé par les préfets départementaux de montagne.
A qui profite l écocide ? certains chasseurs obsessionnels de la gâchette.

Le CEA dont je fais partie, milite depuis des années contre cette chasse inique de même que celle des Lagopèdes et des perdrix de montagne. Il est temps de sanctuariser ces espèces en voie de disparition.
Merci à FNE-MP d’avoir lancé cette pétition et de mener ces actions qui nous concernent toutes et tous. Je signe des deux mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.